Aller au contenu

La pornographie 🔞

Pornographie - Giga la Vie

La pornographie et ses dangers

La pornographie est « la mise en scène par des films, des photos, des textes ou des dessins (BD), de rapports sexuels dans le but d’exciter sexuellement le spectateur ou le lecteur » (Source : brochure d’informations « Questions d’ados (amour-sexualité) » du site onsexprime.fr). Elle est interdite aux personnes mineures.

En savoir plus 💡

Montrer de la pornographie à des personnes mineures, mettre en scène des personnes mineures dans du contenu pornographique et montrer du contenu pornographique à une personne majeure sans son consentement est interdit par loi et condamnable devant la justice française.

Cependant, le développement récent des moyens de communication et d’information s’accompagne d’une plus grande exposition à la pornographie pour les personnes mineures, notamment sur les réseaux sociaux.

Ainsi, 62% des jeunes ont vu leurs premières images pornographiques avant d’entrer au lycée, soit avant 15 ans (Source : sondage Opinionway pour 20 minutes publié en avril 2018). Et, en 2017, 50% des 15-17 ayant déjà visionné une vidéo pornographique y ont été exposés sans leur consentement. (Source : IFOP observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique 2017. 1005 personnes âgées de 15 à 17 ans).

Cette exposition précoce et parfois répétée peut constituer un traumatisme qui engendre des conséquences physiques et émotionnelles : sidération, déstabilisation de l’imaginaire, dépendance, changements des comportements, irritabilité, maux de tête, maux de ventre… (Source : CCAS).

L’exposition à la pornographie aux plus jeunes peut également bouleverser leur sociabilisation, leurs codes et les imprégner d’une image violente et dégradante de la sexualité et des rapports entre les hommes et les femmes de manière générale.

C’est pourquoi il est important de comprendre ces traumatismes et de déconstruire les images véhiculées par l’industrie de la pornographie. En effet, la plupart des films pornographiques qui circulent sur internet sont réalisés comme n’importe quel autre film : tout est scénarisé, découpé puis assemblé, aucune scène n’est vraie et n’illustre la réalité, tout est fiction.

Les premiers rapports sexuels ne sont jamais parfaits car apprendre à connaître son corps et celui des autres peut prendre du temps. Et il n’y a, en aucun cas, besoin de reproduire ce que l’on a vu dans la pornographie : c’est d’ailleurs physiquement impossible. Le plus important est de se respecter, de s’écouter et de prendre son temps. Et si les premières fois ne sont pas parfaites, c’est aussi ce qui fait leur charme, ce qui fait qu’on s’en souviendra toute sa vie, et cela peut même mener à de belles rigolades.

Si tu as été confronté à de la pornographie, de manière volontaire ou non, et que tu souhaites en parler, n’hésite pas à t’adresser à une personne de confiance dans ton entourage (parents, grands-frères, grandes-sœurs, professeurs…) ou à l’une des structures dont tu trouveras les coordonnées ci-dessous.

Montrer de la pornographie à des personnes mineures, mettre en scène des personnes mineures dans du contenu pornographique et montrer du contenu pornographique à une personne majeure sans son consentement est interdit par loi et condamnable devant la justice française.

Cependant, le développement récent des moyens de communication et d’information s’accompagne d’une plus grande exposition à la pornographie pour les personnes mineures, notamment sur les réseaux sociaux.

Ainsi, 62% des jeunes ont vu leurs premières images pornographiques avant d’entrer au lycée, soit avant 15 ans (Source : sondage Opinionway pour 20 minutes publié en avril 2018). Et, en 2017, 50% des 15-17 ayant déjà visionné une vidéo pornographique y ont été exposés sans leur consentement. (Source : IFOP observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique 2017. 1005 personnes âgées de 15 à 17 ans).

Cette exposition précoce et parfois répétée peut constituer un traumatisme qui engendre des conséquences physiques et émotionnelles : sidération, déstabilisation de l’imaginaire, dépendance, changements des comportements, irritabilité, maux de tête, maux de ventre… (Source : CCAS).

L’exposition à la pornographie aux plus jeunes peut également bouleverser leur sociabilisation, leurs codes et les imprégner d’une image violente et dégradante de la sexualité et des rapports entre les hommes et les femmes de manière générale.

Montrer de la pornographie à des personnes mineures, mettre en scène des personnes mineures dans du contenu pornographique et montrer du contenu pornographique à une personne majeure sans son consentement est interdit par loi et condamnable devant la justice française.

Cependant, le développement récent des moyens de communication et d’information s’accompagne d’une plus grande exposition à la pornographie pour les personnes mineures, notamment sur les réseaux sociaux.

Ainsi, 62% des jeunes ont vu leurs premières images pornographiques avant d’entrer au lycée, soit avant 15 ans (Source : sondage Opinionway pour 20 minutes publié en avril 2018). Et, en 2017, 50% des 15-17 ayant déjà visionné une vidéo pornographique y ont été exposés sans leur consentement. (Source : IFOP observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique 2017. 1005 personnes âgées de 15 à 17 ans).

Cette exposition précoce et parfois répétée peut constituer un traumatisme qui engendre des conséquences physiques et émotionnelles : sidération, déstabilisation de l’imaginaire, dépendance, changements des comportements, irritabilité, maux de tête, maux de ventre… (Source : CCAS).

L’exposition à la pornographie aux plus jeunes peut également bouleverser leur sociabilisation, leurs codes et les imprégner d’une image violente et dégradante de la sexualité et des rapports entre les hommes et les femmes de manière générale.

C’est pourquoi il est important de comprendre ces traumatismes et de déconstruire les images véhiculées par l’industrie de la pornographie. En effet, la plupart des films pornographiques qui circulent sur internet sont réalisés comme n’importe quel autre film : tout est scénarisé, découpé puis assemblé, aucune scène n’est vraie et n’illustre la réalité, tout est fiction.

Les premiers rapports sexuels ne sont jamais parfaits car apprendre à connaître son corps et celui des autres peut prendre du temps. Et il n’y a, en aucun cas, besoin de reproduire ce que l’on a vu dans la pornographie : c’est d’ailleurs physiquement impossible. Le plus important est de se respecter, de s’écouter et de prendre son temps. Et si les premières fois ne sont pas parfaites, c’est aussi ce qui fait leur charme, ce qui fait qu’on s’en souviendra toute sa vie, et cela peut même mener à de belles rigolades.

Si tu as été confronté à de la pornographie, de manière volontaire ou non, et que tu souhaites en parler, n’hésite pas à t’adresser à une personne de confiance dans ton entourage (parents, grands-frères, grandes-sœurs, professeurs…) ou à l’une des structures dont tu trouveras les coordonnées ci-dessous.

C’est pourquoi il est important de comprendre ces traumatismes et de déconstruire les images véhiculées par l’industrie de la pornographie. En effet, la plupart des films pornographiques qui circulent sur internet sont réalisés comme n’importe quel autre film : tout est scénarisé, découpé puis assemblé, aucune scène n’est vraie et n’illustre la réalité, tout est fiction.

Les premiers rapports sexuels ne sont jamais parfaits car apprendre à connaître son corps et celui des autres peut prendre du temps. Et il n’y a, en aucun cas, besoin de reproduire ce que l’on a vu dans la pornographie : c’est d’ailleurs physiquement impossible. Le plus important est de se respecter, de s’écouter et de prendre son temps. Et si les premières fois ne sont pas parfaites, c’est aussi ce qui fait leur charme, ce qui fait qu’on s’en souviendra toute sa vie, et cela peut même mener à de belles rigolades.

Si tu as été confronté à de la pornographie, de manière volontaire ou non, et que tu souhaites en parler, n’hésite pas à t’adresser à une personne de confiance dans ton entourage (parents, grands-frères, grandes-sœurs, professeurs…) ou à l’une des structures dont tu trouveras les coordonnées ci-dessous.

Nos brochures 📚

S'informer en vidéo 🎥

Les sites & numéros utiles 💬

La "Pornographie" en photos 📸

stand - pornographie - giga la vie

© 2021 Giga la Vie | Institut des Hauts-de-Seine

Vers le haut de la page